Le mouvement

Un mouvement d’action publique

Le Parti Fédéraliste Européen est le bras actif de tous ceux qui veulent promouvoir en France une réelle décentralisation et un fédéralisme européen.

Le Parti Fédéraliste Européen laisse une grande liberté d’action à ses sections nationales, à l’image du fédéralisme, mais adopte des positions communes pour tout ce qui concerne le niveau européen. Il est présent dans 16 pays.

Un mouvement de participation et de proposition

Femmes et hommes, de toutes origines sociales et politiques, nous consacrons une partie de notre temps à l’action politique. Nous œuvrons pour nos convictions et la mise en place de solutions concrètes pour améliorer le quotidien de tous.
Le Parti Fédéraliste Européen est un mouvement qui mène des actions de réflexion et a pour objectif la participation directe à toutes les élections, hormis les cantonales de par son opposition à la fonction politique du département.

De droite ou de gauche ? On s’explique

Le Parti Fédéraliste Européen ne se situe pas sur l’échelle classique droite/gauche. En son sein, réfléchissent et agissent pour l’avenir de notre pays des militants de sensibilités différentes, certains à gauche ou à droite, d’autres plutôt centristes.

Le dénominateur commun qui nous unit, c’est la volonté de faire évoluer le fonctionnement de la France et de l’Europe. Acteurs de la vie politique du pays, ouverts sur les idées de chacun et dans la façon d’aborder les discussions nous nous efforçons de trouver des solutions pour améliorer la vie de nos concitoyens.

A cette fin et dans le débat public, nous nous opposons clairement aux « souverainistes » qu’ils soient de droite ou de gauche.

Nous sommes peu visibles, pourquoi ?

Le Parti Fédéraliste Européen est ce que l’on nomme un « petit parti ». Formé de citoyens qui ont comme chacun des Français, des préoccupations personnelles, nous consacrons une partie de notre temps à l’action politique. Nos qualifications professionnelles en économie, dans les matières juridiques, sociales, culturelles, scientifiques, dans la connaissance du monde industriel, nous permettent d’entreprendre une réflexion de qualité et de proposer des solutions crédibles.

Nous ne bénéficions pas des subventions publiques nécessaires à une autonomie financière. Tous les moyens financiers et aides apportés pour soutenir cette action continue et durable sont personnels. A contrario des grandes formations qui mènent à grands frais des campagnes dispendieuses dont on a parfois du mal à percevoir le sens, au vue de la réflexion menée et des solutions proposées aux Français.

Mais depuis sa création, en pleine tempête de la crise des dettes souveraines de la zone euro, le Parti Fédéraliste Européen a su enclencher une dynamique et espère percer dans le débat naissant sur le fédéralisme européen. Cette crise est avant tout une crise de la gouvernance européenne et des souverainetés nationales qui s’opposent, et le PFE a pour objectif de faire entendre sa voix dans le tumulte de la propagande populiste sur le sujet.

Pour construire l’Europe politique, politisons l’Europe !

Vous croyez en l’Europe, mais vous en avez marre des débats juridiques rebattus, des analyses tortueuses et incompréhensibles sur les Traités européens, des «petits-déjeuners de l’ambassadeur» insipides et fades.
Si vous pensez que l’Europe ne se fera que grâce à un militantisme politique dynamique qui allie à la fois analyses pertinentes et critiques acérées, prises de position courageuses et actions électorales de terrain, rejoignez le Parti Fédéraliste Européen !

Partager/Marquer